Le couteau de cuisine japonais : un bonheur pour les cuistots du dimanche

Le couteau de cuisine japonais : un bonheur pour les cuistots du dimanche

Vous y êtes, vous venez de réaliser votre nouvelle cuisine.

Elle est belle, spacieuse, c’est un bonheur de cuisiner dedans. Mais dans tous ces travaux, vous avez peut-être négligé le plus important. L’outil que vous aurez le plus souvent en main derrière les fourneaux : le couteau.

Avoir un bon couteau aura un véritable impact sur votre bien-être en cuisine au quotidien. Pour des coupes nettes et rapides, il vous faudra un couteau bien tranchant et un petit peu souple.

Vous serez alors tenté de choisir un beau couteau de cuisine et vous remarquerez que les prix de quelques dizaines d’euros à plusieurs centaines. Pourquoi un tel écart ?

Beaucoup de facteurs interviennent dans ce prix, mais on peut les résumer à deux choses essentielles : la qualité de l’acier utilisé et le processus de forge. Un bon acier sera plus rare, coûtera plus cher. Une bonne forge de cet acier demandera plus de minutie, plus de temps, et coûtera plus cher. Logique, vous ne trouvez pas ?

Parmi les couteaux de cuisine de haute qualité, les produits Japonais se sont distingués depuis plusieurs années et aujourd’hui la plupart des cuisiniers en ont un chez eux.

Pourquoi les couteaux japonais sont si réputés ?

couteau de cuisine aiku légerD’abord, les Japonais ont toujours été connus pour leur art de la forge. Ils savent ce qu’ils font dans ce domaine.

Mais c’est aussi la qualité de l’acier utilisé est de grande qualité, souvent avec des taux de carbone élevés.

Dans la sélection de couteaux de cuisine japonais de la coutellerie du vieil Antibes, on remarque par exemple le Haiku itamae Santoku. Ce couteau exceptionnel (que seuls les puristes pourront s’offrir) propose un damas en 32 couches martelées et un coeur en acier Yasuki blue steel, l’acier le plus dur au monde.

Sans aller jusqu’à ces extrêmes, vous pouvez aussi trouver des couteaux d’office en acier bleu Aoko. Ce genre de couteau propose aussi un acier fort en carbone, mais avec moins de couches, ce qui exclut l’effet damas. Une force de coupe exceptionnelle au rendez-vous, mais attention à l’oxydation !

Les principaux genres de couteaux de cuisine japonais

Les couteaux de cuisine se divisent en plein de genres différents, chaque genre ayant sa tâche idéal. Les couteaux japonais ne font pas exception. Voici trois des types les plus populaires.

  • Le santoku est un couteau universel. Pour toutes les tâches de cuisines quotidiennes.
  • Le gyuto est le couteau à émincer les légumes. Bien plus grand que le couteau d’office, il vous sera très utile si vous êtes un cuisinier qui aimez la verdure !
  • Le Yanagiba est un couteau pour les découpes fines comme le poisson par exemple. Souvent assez long (20cm) il est beaucoup plus fin que le gyuto.

Quel budget pour un bon couteau ?

Comme nous l’avons vu sur le site de la coutellerie, l’éventail de budget pour un bon couteau de cuisine japonais est assez variable. Mais en tout cas ne comptez pas aller sous 70€ – 80€.

La plupart des couteaux de qualité sont vers les 100€ – 300€ et les très belles pièces peuvent grimper jusqu’à 3000€. Si vous doutez de ce qu’il vous faut, le mieux est de vous faire conseiller par un professionnel.

Un coutelier qui se respecte saura vous trouver le couteau qui correspond à votre profil et à votre budget en quelques minutes !